La piscine béton – Maçonnerie traditionelle

Il s’agit sûrement du procédé le plus employé en France car sa mise en œuvre reste à la portée d’une petite entreprise ou même d’un particulier. Les murs sont réalisés en moellons (agglo de 20x20x50 ou 27x20x50)) reposants sur le radier béton armé de fond. Un enduit double couche est alors réalisé sur les murs afin d’obtenir une finition parfaite. Ce type de construction est destiné à recevoir une étanchéité indépendante du support de type liner, membrane armée ou polyester armé.

C’est pourquoi la fissuration ne pose pas un risque essentiel, comparativement au bassin béton monocoque lorsqu’il est prévu un revêtement adhérant totalement au support (carrelage, enduit..) qui interdit bien évidemment toute fissuration. Malgré sa simplicité de réalisation, cette technique de construction répond à des normes très précises. Un cahier des charges de la Fédération Française de la Piscine existe et il est particulièrement recommandé de se le procurer.

Avantages :
Aspect rassurant du béton, diversité des formes, choix dans le revêtement d’étanchéité, mise en œuvre abordable.

Inconvénients :
Procédé nécessitant beaucoup d’heures de main d’œuvre et le résultat dépend de la qualité de cette dernière. Difficulté à trouver de bons maçons, ce qui implique souvent des délais plus longs.