L’électrolyseur au sel

Le sel est une combinaison de chlore et de sodium appelé chlorure de sodium. Grâce à l’électrolyse du sel, on obtient une production de chlore sous forme d’hypochlorite de sodium qui n’est autre que de l’eau de javel. La production de ce chlore en continu est proportionnelle au nombre de plaques constituant la cellule d’électrolyse et au courant électrique la traversant. Un coffret électronique, véritable « cerveau » du système comporte, suivant les modèles :
– Les réglages nécessaires au suivi et au contrôle/régulation du traitement, le réglage du temps et/ou du taux de production de chlore (dosage), l’affichage du taux de sel (mesure de la salinité), du pH, du potentiel Redox.
– Des alarmes (lumineuses ou sonores) concernant : le taux de sel dans l’eau, la température de l’eau, le temps de filtration, la surproduction de chlore etc..
– L’inversion de polarité permettant le détartrage automatique des électrodes (dépôt de calcaire dû à la dureté de l’eau utilisée)
L’apport en sel est de 2.5 à 5g/litre d’eau selon le matériel adopté.